Home 9 Locomotion 9 Comment intégrer un outil de quantification à l’activité vétérinaire ? 

Après être devenues des supports quasiment indispensables chez l’humain, aussi bien dans le domaine de la médecine humaine que de la performance sportive, les nouvelles technologies font leur apparition dans la santé équine. 

L’évaluation objective de la locomotion devient progressivement une procédure standard dans les cliniques équines du monde entier, car elle permet d’outrepasser certaines des limites inhérentes à l’analyse subjective de la démarche (Serra Braganca and al. 2018).  

Mais comment s’adapter à ces changements ? Quelle stratégie adopter pour exploiter au mieux les atouts de ces nouveaux outils ? 

Dans cet article, découvrez différentes propositions d’intégration des outils de quantification à l’activité quotidienne du vétérinaire, ainsi que des pistes de réflexion pour optimiser les bénéfices de cet investissement, à court et long terme !

Activité vétérinaire : comment intégrer les outils de quantification à la pratique quotidienne ?

Dans un premier temps, il est important de rappeler que l’objectif final est d’apporter des soins de qualité aux chevaux. Le principal défi des nouvelles technologies de la santé est son intégration dans le travail quotidien des vétérinaires, elle doit être faite de manière harmonieuse en prenant en compte la routine des vétérinaires et les systèmes déjà existants. Dans cette première partie, nous vous présenterons trois pistes d’utilisation des outils de quantification.

a) Monitoring régulier de la locomotion : les forfaits

S’il y a une méthode d’utilisation des outils de quantification de la locomotion à mettre en avant, il s’agit bien du monitoring régulier du cheval athlète. Cette prestation offre des avantages aussi bien pour le propriétaire, cavalier ou entraîneur que pour le vétérinaire. L’objectif  principal est la détection précoce de signaux, parfois faibles, avant-coureurs de pathologie. En effet, Line Greve et Sue Dyson (2013), affirment que la combinaison des techniques d’évaluation conventionnelles avec des mesures objectives contribuera aux connaissances théoriques et offrira des recommandations pratiques pour les interventions préventives. Des fonctionnalités complémentaires permettent de surveiller d’autres éléments : évaluation de la progression des performances, impact locomoteur des échéances importantes, etc. Plus généralement, cette offre permet d’avoir une vision globale de la locomotion du cheval, à tout moment, avec la possibilité de comparer aux données historisées. Cela peut être utile, notamment pour adapter le type de soin en fonction des objectifs. De plus, cette fonctionnalité permet, aussi, d’effectuer un suivi de l’évolution thérapeutique d’une pathologie, en fonction du traitement donné, et d’en mesurer son efficacité.

En ce sens, deux options peuvent être envisagées :

    • Un forfait à la carte, qui permet de prendre une quantité prépayée de séances. 
    • Un forfait de suivi locomoteur longitudinal. Souvent proposée pendant la saison sportive, cette prestation est facturée mensuellement, et permet de préserver l’intégrité physique du cheval athlète en anticipant les dégradations de locomotion à l’aide de sessions de monitoring récurrentes, hebdomadaires ou bi-hebdomadaires.

b) Investigation des boiteries subcliniques

Les solutions de quantification de la locomotion sont une aide précieuse pour établir le diagnostic des boiteries fines et complexes. En comparant plusieurs examens entre eux, plusieurs conditions entre elles, instantanément ou a posteriori, le vétérinaire va pouvoir analyser le pourcentage d’asymétrie selon les différentes surfaces, les différents tests (test de flexion, ligne droite, cercle, par exemple). Bien sûr, la possibilité de comparer des données objectives avant et après une anesthésie diagnostique est un élément non négligeable, qui permet de supporter le ressenti du vétérinaire et donc, d’optimiser la prise en charge du cheval, la qualité des soins apportés et le bien-être de l’animal. 

equisym

c) Prestations supplémentaires

Un système comme EQUISYM peut également s’utiliser en prestation ponctuelle. Dans ce cas, l’utilisation de l’outil représentera une ligne supplémentaire sur la facture. Par exemple, dans le cadre d’une visite d’achat. L’outil de quantification permet de collecter des données objectives, ce qui apportent précision et valeur ajoutée à l’expertise vétérinaire. Cela permettra d’établir un compte-rendu avec des éléments quantifiés qui pourront également rassurer le client acheteur. De plus, le système peut être proposé en prestation supplémentaire pour quantifier le stade de réhabilitation, le niveau de réussite d’un soin/traitement ou encore investiguer une contre-performance.

Vous souhaitez avoir une idée plus précise des différentes offres et prestations que vous pouvez proposer ? Compléter le formulaire ci-dessous pour recevoir notre simulateur de Business Plan EQUISYM.*

*Simulateur uniquement disponible pour les professionels de la santé équine.

Outils de quantification : quels avantages pour les cliniques vétérinaire ?

Dans la première partie, le facteur clé du succès était l’adaptation de ces innovations à l’activité des vétérinaires. Mais, il existe un second élément essentiel à la réussite de l’intégration de ces outils : le facteur humain. De nos jours, il apparaît comme indispensable que les clients puissent se sentir intégrés dans le processus de soin, et plus important encore, que les vétérinaires et apprentis comprennent et adoptent ces systèmes, pour optimiser le développement des compétences et connaissances.

a) Développer et conserver les compétences et le savoir faire de la clinique

Dans un monde où la digitalisation touche tous les secteurs, la formation vétérinaire est un élément essentiel. Les données étant stockées et partageables très facilement, former les collaborateurs et apprentis aux nouvelles technologies et aux outils de quantification devient incontournable. Deux raisons principales : acquérir les connaissances nécessaires à l’utilisation de ces systèmes, et optimiser les opportunités, tout en ayant conscience de leurs limites. En effet, il est important de rappeler que ces solutions sont conçues pour supporter le diagnostic des vétérinaires, leur fournir une aide pour conforter leur ressenti, mais ne remplace en aucun cas leur expertise

La culture technologique est essentielle pour construire les vétérinaires de demain, mais pas suffisante. Pour que de tels outils se déploient pleinement, ils doivent être totalement intégrés à la formation continue des vétérinaires. Dans cette optique, EQUISYM propose aujourd’hui un nouveau support de formation : une plateforme d’e-learning permettant une première approche théorique et interactive.

S’ajoute à cela la possibilité de conserver tous les examens filmés, avec les courbes et résultats associés, diagnostiqués par les experts de la clinique, qui peuvent servir de support pour les jeunes vétérinaires de la clinique, qui peuvent se reposer sur les données comme référence.

À terme, des pôles dédiés à la formation, à l’analyse et à l’interprétation des données collectées pourraient être créés, dans un objectif de recherche et développement, au service de la santé équine. À titre d’exemple, Ciaron Maher, un entraîneur australien reconnu, a mis en place une unité de Sports Science au sein de ses écuries, pour tirer au maximum profit des données, et ouvrir le champ des possibles en termes de performance et de santé équine. La collecte des données permet d’avoir accès à une véritable source de savoir, et leur analyse et interprétation, possible à sans limite de temps, offre de nombreuses opportunités en matière de recherche équine.

e-learning EQS

b) Proposer de nouveaux services aux clients

Dans une optique “client”, l’utilisation des nouvelles technologies est un élément qui va pouvoir non seulement attirer, mais aussi fidéliser la clientèle. En collectant des données objectives, simples d’interprétation, le vétérinaire va pouvoir intégrer le propriétaire dans le processus de soin du cheval, ce qui est une valeur ajoutée différenciante. S’ajoute à cela la garantie de la confidentialité et de la sécurité des données, qui préserve la confiance du client. Ces données seront stockées et archivées, ce qui permettra d’avoir une trace de chaque examen, avec un historique complet des résultats du cheval, facilitant la création de rapports dans le temps.

Simple d’utilisation, ces solutions ouvrent la possibilité à de nouveaux modes de travail, tel que la télémédecine. EQUISYM, en proposant la possibilité de consulter les données synchronisées à la vidéo, et à distance (dans le cas où un assistant réalise l’enregistrement sur place ou que le vétérinaire laisse à disposition le système à un client), permet au vétérinaire de détécter une anomalie en amont, et agir de manière préventive.

CONCLUSION

Une étude a été publiée dans le Journal of Medical Internet Research indiquant que “ la cybersanté est plus qu’une technologie, c’est une autre façon de travailler et de penser et cela nécessite un changement d’attitude”. Le challenge qui accompagne ces innovations n’est donc pas technologique mais culturel ! L’intégration de ces outils dans les soins de santé nécessite des changements organisationnels et comportementaux, aussi bien pour les professionnels de la santé que pour les clients.

Les systèmes de mesure de la locomotion ont longtemps été limités aux laboratoires de recherche en raison de contraintes financières et pratiques. Les progrès de la technologie et la miniaturisation des capteurs permettent désormais une quantification accessible, rendant ces systèmes plus abordables et pratiques. Cela ouvre la voie à une application de routine en clinique. Ces outils promettent une optimisation de la qualité des soins, avec comme objectif final, un diagnostic affiné et un retour sur investissement important, tant sur le plan financier que sur le plan humain ou équin. Différentes options sont déjà envisageables pour inclure ces outils dans la routine quotidienne, mais il est certain qu’il reste encore de nombreuses possibilités à explorer.

Nous travaillons chaque jour avec des professionnels de la santé équine afin d’adapter au mieux nos outils et nos offres à la réalité du terrain. N’hésitez pas à nous contacter si vous souhaitez échanger sur les différentes opportunités de business avec EQUISYM, nous serons ravis de vous proposer des solutions adaptées à vos besoins.

Mots-clés: activité vétérinaire, pratique vétérinaire, outil de quantification de la locomotion, business plan, prestations vétérinaires, nouvelles technologies, EnvA, CIRALE